Vie professionnelle : ces défauts qui font progresser

La plupart des écrits dont je m’abreuve actuellement tournent autour de la création d’entreprise, du management, de la gestion de projet, du développement personnel. Et je lis un nombre incroyables d’articles qui tournent autour des qualités nécessaires à l’entrepreneur, des bonnes raisons qui poussent à entreprendre, des compétences qu’il faut posséder pour entreprendre / pour manager / pour réussir.

A ce sujet, j’ai lu aujourd’hui deux articles très inspirants dont je vous conseille la lecture : Devenir entrepreneur : 5 raisons de devenir créateur d’entreprise et Entrepreneurs, Plantez-vous, Mais ne Végétez Pas !

Et ces billets m’ont inspiré une réflexion à contre-pied, qui m’a rappelé cette éternelle question de recruteurs « citez moi 3 de vos qualités et 3 de vos défauts ».  Il est évident pour moi que pour entreprendre ou évoluer professionnellement, il ne faut pas que des qualités, et je serais tentée d’en citer au moins quatre :

  • La paresse : Une blague coutumière chez les « informaticiens » (même si je déteste cette appellation générique pour des métiers si variés) consiste à dire qu’un bon informaticien / développeur / admin système est un informaticien fainéant. C’est en mettant en place les processus et les outils qui permettent d’automatiser, de déléguer, d’optimiser les tâches qu’on progresse et qu’on libère du temps. Au final, l’objectif est d’obtenir « un maximum d’effet pour un minimum d’effort », ce qu’on peut traduire en langage d’entrepreneur par l’optimisation des investissements, et donc de la rentabilité.
  • L’orgueil : Si l’on s’en tient à sa définition première, à savoir « Opinion trop avantageuse de soi-même », n’en faut-il pas une bonne dose, pour oser se lancer ou réclamer une promotion ? Certes, il faut une bonne dose de réalisme et de connaissance de soi, mais également d’avoir foi en soi, parfois au delà du raisonnable, au delà de ses compétences, de ses capacités. Et c’est cette foi qui permet souvent de résoudre des problèmes auxquels on aurait jamais imaginé être confrontés.
  • L’envie : C’est souvent en constatant le succès d’untel, en admirant la réussite de machin, en voyant évoluer d’autres entrepreneurs / managers qu’on se retrouve à se rêver à leur place, avec cet orgueilleux leitmotiv : « Si X. y arrive, je ne vois pas pourquoi MOI je n’y arriverais pas).
  • La curiosité : On dit souvent que c’est un vilain défaut. Personnellement, c’est en m’intéressant à mon voisin, à ses méthodes, à son métier, à ses défauts, à ses réussites, à ses échecs, que j’ai appris mon métier, que j’ai affiné mes compétences, que j’ai élargi mes horizons. C’est en posant des questions qui dérangent, en essayant de connaître les tenants et aboutissants des décisions de mes supérieurs, que j’ai appris à évoluer au sein de sphères hiérarchiques qui ne m’étaient a priori pas accessibles (et il faudra à ce sujet que j’écrive sur cette maudite culture du secret qui règne dans la plupart des entreprises).

Je suis « atteinte » de ces défauts.

Je suis également pugnace, parfois impulsive, souvent butée . Pour autant, je me soigne à grands coups de motivation, de labeur, d’humilité et de remise en question, parce que  je suis persuadée que nous avons tous les défauts de nos qualité (et vice versa) et que c’est souvent dans nos faiblesses (connues et admises) que se trouvent nos meilleurs atouts.

On dirait presque une réponse type à faire à un recruteur, tiens :D.

Publicités

4 réflexions sur “Vie professionnelle : ces défauts qui font progresser

  1. Gautier dit :

    Bonjour Sophie,

    Paresse, orgueil, envie, curiosité, voilà des concepts qui me paraissent gagnants pour réussir.

    Je te remercie pour ton lien vers mon dossier, et te souhaite bonne chance avec Bleekin!

    Bien cordialement,

    Gautier.

  2. Gautier dit :

    Bonjour Sophie,

    Paresse, orgueil, envie, curiosité, voilà des concepts qui me paraissent gagnants pour réussir.

    Je te remercie pour ton lien vers mon dossier, et te souhaite bonne chance avec Bleekin!

    Bien cordialement,

    Gautier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s